Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 4 mois

En images : Le « Maqâm Roads » règne en maître à Chellah
Le trio d’artistes composé du chanteur turc, Aburrahman Tarikci, du violoniste tunisien, Zied Zouari, et du batteur arménien Julien Tekeyan s’est produit, lundi à la scène du site historique du Chellah, en un concert inédit transportant son public dans les divers univers musicaux du Maqâm.

Réunis autour du projet « Maqâm Roads », les trois musiciens ont raconté par le biais de leurs symphonies, puisées dans le dialogue des différentes traditions musicales toutes convergentes sur l’île turque de Marmara, la réminiscence d’un chant ancestral à travers des rythmes contemporains pour le grand plaisir d’un public très réceptif.

Le trio annonce la couleur dès les premières notes de l’intro, joué par le virtuose du violon Zouari, suivi de morceaux chantés par Tarikci et accompagné par Takeyan. Ils ont réussi à trouver le fil conducteur qui permet d’établir cet échange entre les différentes traditions musicales du Maqâm allant du Maghreb à l’extrême Orient dans une dimension peu conventionnelle, souvent éclectique et moderne.

Sur scène, la complicité des trois artistes était frappante. La batterie époustouflante de l’arménien dialoguait avec la basse fretless du grand maître du chant turc, le tout accompagnant les violons tant fougueux qu’inspirés de Zouari. Ils ont su, tout au long de leur concert, transmettre par la musique leurs messages de paix et de justice face à une actualité morose et décadente.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Le chorégraphe Bouziane Bouteldya, en tournée au Maroc

Présentés dans le cadre de la Saison culturelle France- Maroc, les deux spectacles de danse «Réversible» et «Faux-semblants» du danseur et chorégraphe Bouziane Bouteldja sont en tournée du 21 septembre au 3 octobre à Agadir, Kénitra, Tanger, Casablanca et Meknès.
L’ambassade néerlandaise veut soutenir «l’industrie créative» au Maroc

L’annonce est faite lors d’une rencontre avec la presse
Prix de la littérature arabe 2017 : Yasmine Chami primée par le jury

Yasmine Chami, historienne marocaine, a été primée par le jury du Prix de la littérature arabe 2017 pour son livre «Mourir est un enchantement».
Salah Dizane : «Dans notre domaine l’Etat a besoin d’un interlocuteur institutionnel»

ALM : Vous êtes présent dans de nombreuses productions que ce soit à la télé, au cinéma ou au théâtre. Cependant, le public ne vous connaît pas de près. Comment vous présen-terez-vous? Salah Dizane :
Said Bey : «Il existe une censure de scènes osées au cinéma alors que les réseaux sociaux en regorgent»

Said Bey vient de recevoir un hommage lors du 2ème Festival ciné plage qui se poursuit jusqu’au 26 août à Harhoura. Il partage son feeling à ce propos et livre dans cet entretien ses regards sur le cinéma au Maroc ainsi que sur des sujets d’actualité.
L’Boulevard : Une 17e édition aussi riche qu’ébouriffante

Après une année d’absence, l’événement casablancais l’Boulevard fait son come-back. Il se déroulera pour sa 17ème édition du 15 au 24 septembre 2017 dans les deux espaces complexe : Al Amal et stade du R.U.C à Casablanca. Au programme, compétition tremplin, une série de concerts musicaux, résidences artistiques et autres activités culturelles. En ouverture, du 13 au 19 septembre, l’Association l’Boulevard invite le public à découvrir et soutenir la relève des musiques actuelles et alternatives au Maroc. Dans ce sens, 19 groupes Hip Hop, Rock/Metal et Fusion se produiront sur la scène du complexe Al Amal. Six d’entre eux, soit deux par catégorie, seront sacrés par le jury. A la clé : 10.000 DH pour les vainqueurs du premier prix, 5.000 DH pour les gagnants du second, mais surtout l’enregistrement de deux morceaux pour chaque groupe primé, une formation menée par des professionnels sur le métier de musicien, et l’occasion de remonter très vite sur scène : les vainqueurs assureront, du 22 au 24 septembre, les avant-premières des groupes confirmés locaux et internationaux – invités à enflammer le public de L’Boulevard.
Rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca : Musique, théâtre, humour, danse, art plastique… au menu

Le programme de la rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca est désormais dévoilé.
Juste pour Rire : Les meilleurs humoristes de six pays se produisent à Agadir

Après Montréal, Chicago, Toronto, Londres, Bruxelles, Lyon, Sydney et Johannesburg, le plus grand Festival d’humour Juste pour Rire s’installe à Agadir pour sa première édition marocaine qui se tiendra du 23 au 26 août.
Pour cette première édition, la capitale de la région du Souss-Massa accueille le gotha de l’humour aux niveaux local, national et maghrébin, en rassemblant plus de 30 artistes, venant de 6 pays différents lors de quatre galas exceptionnels. Cet évènement se veut un festival fédérateur et rassembleur autour d’un dénominateur commun : le rire, et qui mettra en valeur la ville d’Agadir en lui assurant une occasion pour redorer son image.
Festival Marocains rigolos et résonnants à l’étranger : La deuxième étape démarre à Casablanca

Cet événement culturel a pour but d’aller à la découverte des richesses culturelles du Maroc à l’étranger et de les faire découvrir au public tout en mettant en place un pont sympathique entre le patrimoine, la tradition et la diversité.
7ème Festival international Jawhara: Une manifestation qui satisfait tous les goûts

Le 7ème Festival international Jawhara, qui a pris fin samedi dernier, est, comme le précisent les initiateurs, réussi.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- 11a/b/g Wireless CardBus
Le 11a/b/g Wireless CardBus Adapter
fournit une connectivité sans fil sécurisée
avec un maximum de souplesse et de performance
pour les ordinateurs portables. Ce 32-bit CardBus
adaptateur est basé

Leguide Voyage


Le Riad Monceau
Maison d'hôtes de prestige, le "Monceau" est aussi une table réputée qui s'efforce de réhabiliter et défendre une gastronomie marocaine de tradition, telle qu'elle se pratique encore dans les grandes familles du Royaume.