Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Mawazine : Le come-back de Hamid Bouchnak et Cheb Kader
Ils se sont produits dimanche lors d’une soirée 100% Raï

«La musique Raï a déjà fait son chemin et continue à subsister», a souligné Hamid Bouchnak lors de la conférence de presse organisée avant son concert sur la scène de Salé. Hamid Bouchnak, cette grande voix de la chanson marocaine, avait déjà participé en 2009 à Mawazine.

Il n’a pas manqué d’exprimer sa joie et sa fierté. «Je suis très heureux de rencontrer le public de Mawazine pour la seconde fois. Le fait de consacrer une soirée 100% à la musique Raï est déjà une belle initiative», dit-il. Interrogé sur les origines du Raï, Hamid Bouchnak a indiqué : «J’ai vécu et grandi à Oujda, une ville ayant une double culture. Je peux dire que le Raï n’est ni marocain ni algérien, c’est un maghrébin. Il est né grâce aux chioukhs issus d’Oran ou Sidi Bel Abbès. Ceux-ci étaient toujours invités à se produire dans les fêtes et les cérémonies à Oujda. Il y avait cet échange culturel entre Oujda et ces villes algériennes. C’est un style musical qui nous a réunis».

Pour le chanteur marocain, Cheb Kader, qui participe également pour la seconde fois à Mawazine, «c’est un style très ancien. Il était appelé El Bedoui ou Laaroubi. Il a grandi et s’est développé en France. Plusieurs artistes marocains et algériens ont réussi à déployer ce style». Interrogé sur la demande du ministère de la culture algérien d’inscrire le Raï au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que «chant populaire algérien», Hamid Bouchnak a indiqué que, «en tant que chanteur oujdi, je peux dire que plusieurs chanteurs algériens sont devenus de plus en plus connus grâce à l’interprétation des chansons marocaines et je peux citer toute une liste de ces chanteurs». En effet, les deux chanteurs ont fait leur retour avec des nouveautés. En ce qui concerne le benjamin des Bouchnak, celui-ci a repris la célèbre chanson «Hiya Hiya». «Je vais chanter en exclusivité ce single à Mawazine avant sa sortie. À travers cette chanson je veux rendre hommage à mes frères Reda et Mohamed», avait-il dit en conférence de presse. Quant à Cheb Kader, il est revenu avec «Nektem». «Le public de Mawazine sera le premier à découvrir ce nouveau single», avait-t-il précisé.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

La fondation Hiba dévoile les lauréats de la World Music 2018.

La session World Music du programme Hiba_Rec dévoile ses gagnants. Ainsi Soukaina Fahsi (El Jadida), Aziz Ozouss (Agadir) et Daraa Tribes (Tagounite) sont les heureux lauréats qui profiteront d’un enregistrement gratuit au studio Hiba et d’un accompagnement privilégié par Karim Ziad. Hiba_Rec est un dispositif de soutien à la création musicale, destiné aux artistes et aux groupes de musique basés au Maroc.
«Ramad’Impro» : Des joutes verbales et théâtrales au rendez-vous.

La Compagnie d’improvisation théâtrale Rbatia présente trois spectacles à Rabat.
L’incroyable renaissance des musées du Maroc.

La fondation s’est attelée à faire des musées des espaces publics modernes, accueillants et attractifs. Ici, le Musée archéologique rebaptisé: Musée de l’Histoire et des Civilisations après sa réouverture en 2017.
Un soutien financier en faveur de 23 projets dans le domaine de la musique et des arts chorégraphiques

Quelque 23 projets ont bénéficié d’un soutien financier dans le domaine de la musique et des arts chorégraphiques au titre de la 1ère session de 2018, a indiqué le ministère de la Culture et de la Communication, notant que cet appui s’inscrit dans le cadre de son plan d’action visant à instaurer une industrie nationale de culture et de création.
Le Chili s'adjuge au palmarès de la Cinéfondation

Le court-métrage «L'été du Lion électrique» réalisé par le Chilien Diego Céspedes, étudiant à l'Université du Chili, a remporté le premier prix de la Cinéfondation et des courts métrages du Festival de Cannes, rapportent jeudi les médias locaux.
Quand Omar Mahfoudi propose un regard intime sur sa ville Tanger

Omar Mahfoudi fait partie des artistes marocains contemporains qui expriment leur désarroi et leur mal-être dans la société.
Deux réalisatrices marocains subventionnées.

Deux longs métrages marocains des réalisatrices Meryem Touzani et Khadija Essaadie ont été sélectionnés pour bénéficier, aux côtés de 34 autres projets de films, de la bourse de la saison printanière 2018 de «Doha Film Institute».
Festival Mawazine : French Montana sur la scène OLM Souissi le 23 juin

La superstar américaine d’origine marocaine French Montana se produira le samedi 23 juin sur la scène OLM Souissi, pour un concert qui s’annonce comme l’un des temps forts de la 17è édition du festival Mawazine-Rythmes du Monde, a annoncé mardi l’Association Maroc-Cultures qui organise cet événement.
La ville de Bejaâd accueille sa première rencontre cinématographique.

La ville de Bejaâd accueille, en cette fin de semaine, sa première rencontre cinématographique marquée, à son ouverture, par un hommage à des figures locales du monde du 7ème art.
Décès de Per Kirkeby, «le roi de la peinture danoise».

Per Kirkeby, affectueusement surnommé par la presse «le roi de la peinture danoise», a rendu l'âme tranquillement mercredi après-midi à l’âge de 79 ans, après une riche carrière colorée, émaillée d’une multitude de décorations et de sculptures tant au Danemark qu’en Europe et au-delà.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


WHIRLPOOL - AMB363
Radiateur à bain d'huile Whirlpool 12Elm

Leguide Voyage


Royal Golf Dar Essalam
Tracé par Robert Trent Jones, le Royal Golf de Dar Es Salam n’est qu’à une quinzaine de minutes du centre de Rabat, capitale du Royaume du Maroc. Son domaine s’étend sur quelque 440 hectares d’arbres, de fleurs, d’eau et de parcours appréciés des vrais connaisseurs.