Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 9 mois

Le CNDH en train d’ancrer les droits culturels dans les provinces du Sud
Ces activités traduisent la volonté du CNDH et ses partenaires de redoubler d’efforts pour promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre…

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), en partenariat avec la Fondation Almouggar et le Centre des études sahariennes, participe au Moussem de Tan Tan qui se tient du 5 au 10 mai avec une série d’activités visant la consécration des droits culturels de la population locale.

Placée sous le thème «Le patrimoine saharien : oralité et savoir-faire ancestraux», la participation du CNDH aux activités du Moussem de Tan Tan s’inscrit dans le cadre de sa contribution à la promotion des droits culturels, dont le patrimoine hassani consacré par la nouvelle Constitution en tant que composante des expressions culturelles marocaines et affluent authentique de l’identité marocaine.

Le CNDH participe à cette nouvelle édition du Moussem, classé par l’Unesco patrimoine immatériel de l’humanité, avec un programme culturel riche et varié qui vise à promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre, des rencontres thématiques, et des activités pour le public jeune. Le CNDH tient par la même occasion un stand qui présente les publications du Conseil et celles du Centre des études sahariennes.

Le programme du CNDH de cette édition comprend une table ronde sur le Moussem de Tan Tan et la Convention de l’Unesco, la présentation du film documentaire sur l’inventaire du patrimoine culturel et naturel de la région d’Aousserd, ainsi que la présentation et la signature de l’ouvrage «Arts et coutumes des maures», et du «Glossaire environnemental hassani». Ces activités traduisent la volonté du CNDH et ses partenaires de redoubler d’efforts pour promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre, des rencontres thématiques, des présentations d’ouvrages et des activités pour le public jeune.

Cette mobilisation s’inscrit dans l’action du Conseil pour la concrétisation de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ratifiée par le Maroc en 2006. Cette dernière se réfère explicitement dans son préambule aux droits de l’Homme et aux instruments internationaux y afférents, notamment la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ce référentiel a été enrichi et renforcé par l’adoption de la nouvelle Constitution du Royaume qui accorde un intérêt majeur aux droits culturels et à la promotion de la diversité des composantes de l’identité nationale, dont la culture hassanie.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

«Traversée» : Dix artistes questionnent l’état du monde depuis le Maroc

Pour établir un dialogue avec la foire d’art contemporain 1:54 de Marrakech
Nouvelle publication : Un roman écrit son propre testament par la plume d’Abdellah Baida

Le livre sent la fin approcher. C’est pourquoi il prend la décision d’écrire son «testament» pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l’extinction de son espèce.
Coup d’envoi du 2ème Festival culturel de la région de Casablanca-Settat

Le coup d’envoi de la 2ème édition du Festival culturel de la région de Casablanca-Settat a été donné, mardi soir, dans la métropole, au cours d’une cérémonie solennelle traduisant la diversité culturelle et religieuse du Royaume.
Noureddine Saïl partage sa passion pour le cinéma, «une université formatrice»

Noureddine Saïl, mémoire vivante du cinéma marocain, a partagé avec les cinéphiles et les étudiants d’Agadir, en l’espace d’un week-end, sa grande passion pour le 7 ème art qu’il considère comme «une université formatrice».
«Apatride» de Narjiss Nejjar projeté à la 68e Berlinale

La réalisatrice de «L'amante du Rif» et «Les yeux secs», Narjiss Nejjar, a marqué en lettres d'or sa participation à la 68e édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale) à travers la projection de son film «Apatride» qui s'attaque à un pan sensible de l'histoire marocaine, à savoir l'expulsion de 45.000 Marocains d'Algérie en décembre 1975.
Leïla Slimani : L’écriture, un exercice d’émancipation qui transgresse les frontières

La littérature offre l’opportunité d'évoquer toutes les thématiques sans avoir peur des tabous
Tanger « Théâtre Ecol’eau » : sensibiliser les écoliers à la préservation de l’eau

Amendis Tanger a lancé, mercredi dernier, en deuxième étape après M’diq-F’nideq, le programme « Théâtre Ecol’eau » destiné à sensibiliser les enfants à la préservation de l'eau.
SIEL 2018: La grand-messe du livre à Casablanca

Le salon a toujours réservé un accueil particulier aux enfants et au jeune public. Pas moins de 47 activités leur sont dédiées entre ateliers artistiques et scientifiques, lectures et récitals de contes. Ici, l’acteur et humoriste Hassan El Jem partageant son expérience avec des jeunes écoliers (Ph. Abo)
L’Unesco fête la langue arabe

Le monde célèbre ce lundi 18 décembre la journée internationale de la langue arabe sous le signe de l’évolution technologique et des défis à relever.
Le cinéma fait sa fête à Marrakech

La Fête du cinéma, un événement dédié à mettre en avant la création cinématographique nationale et à apprécier une série de films inédits, aura lieu du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech, à l’initiative conjointe de l’Ecole supérieure des arts visuels et de l’Institut français de la cité ocre.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


PHILIPS - GC4410
Tension 220-240 V
Puissance 2 400 W
Fréquence 50-60 Hz
Capacité du réservoir d'eau 350 ml

Leguide Voyage


Riad Atlas Kasbah
L’ ecolodge (éco-logis) Atlas Kasbah est la première maison d’hôtes fondée sur le développement durable au coeur de la Réserve de Biosphère de l’arganeraie, patrimoine de l’Unesco. Ce riad écologique est situé à Agadir au Sud du Maroc, sur les premiers contreforts du Haut Atlas occidental et à seulement 20 minutes de la plage d’Agadir !