Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 5 mois

Abdessamad Miftah El Kheir est «Merdi Mimtou» en Ramadan
«Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille…».

L’artiste marocain, Abdessamad Miftah El Kheir, s’affichera en Ramadan dans le court-sitcom intitulé «Merdi Mimtou» (Celui qui a la bénédiction de sa mère) de son réalisateur Hicham El Jebbari. L’annonce a été faite par l’acteur qui se produira aux côtés de Fadila Benmoussa. Une actrice avec laquelle Abdessamad Miftah El Kheir a beaucoup d’affinités. «Certains artistes s’entendent parfaitement. Pour ma part, je communique bien avec Fadila Benmoussa. Et dans cette nouvelle série, les rôles sont basés sur l’intimité», indique-t-il à propos de ses différentes apparitions avec l’actrice. «Cette entente a germé depuis «Dar El Ouarata»», rappelle l’acteur, originaire de Marrakech et installé à Rabat, qui estime que cette cordialité justifie le choix des artistes participant à «Merdi Mimtou» tournée pendant quinze jours dans une maison traditionnelle à Casablanca. Dans cette œuvre composée de 30 épisodes de 7 min, deux personnages principaux se produisent aux côtés de deux invités. Ceux-ci étant Soukaina Darabil et Hassan Foulane. «Chaque épisode a sa propre thématique», détaille Abdessamad Miftah El Kheir en précisant que «Merdi Mimtou» allie la comédie à un sujet à caractère social. «Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille. D’ailleurs, la mère a des craintes qu’elle exprime par des rejets. Chose qui crée un conflit de générations», indique l’acteur à propos des sujets traités dans la série et dont la démarche, outre celle de Fadila Benmoussa, consiste à être naturel.

Mais il n’y a pas que cette série. L’acteur a effectivement pris part à deux téléfilms, l’un étant comique, dont il préfère ne pas parler pour le moment. Quant à la diffusion de ces deux œuvres, elle n’est pas encore connue selon l’artiste. Interrogé sur la tendance du public à s’engouer pour les sujets à caractère social au détriment des sitcoms, l’acteur indique : «Certaines expériences ont réussi au début. En même temps, la comédie n’est pas un art facile. Celui-ci exige des moyens et de la recherche». «Il est préférable de diversifier sans produire constamment des œuvres comiques», enchaîne Abdessamad Miftah El Khair qui estime que les œuvres qui ne sont pas réussies créent un rejet chez le public. «Dans ce cas, l’artiste assume la responsabilité tout comme d’autres intervenants à l’instar de la société de production et le téléspectateur», précise l’artiste qui dit ne pas se limiter aux œuvres comiques. «Je ne suis pas à la recherche du buzz», poursuit l’acteur qui s’affiche également dans l’émission «Lalla Laâroussa» à travers le numéro de «Lemsyeh» outre l’animation des compétitions en dehors du plateau. Et ce n’est pas tout ! Abdessamad Miftah El Kheir met en scène une nouvelle pièce de théâtre comique qu’il lancera, selon ses dires, en 2018.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Salon régional du livre de Tanger : Une septième édition pour encourager la lecture

Des éditeurs, intellectuels, poètes et écrivains marocains y prennent part
Partenariat La culture, un axe privilégié de la coopération maroco-espagnole

La présence culturelle espagnole au Maroc a connu une croissance notable ces dernières années, bâtie sur la base solide des liens d'amitié qui unissent les deux États et une histoire commune qui remonte à plusieurs siècles.
«Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique» : Visite fructueuse des membres du jury au Maroc

Une importante délégation du Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le Dialogue (CIRID) a effectué, samedi dernier, une visite au Maroc.
Salon du livre : Lancement des inscriptions pour la participation à la 24è édition

Le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé le lancement des inscriptions des éditeurs pour la participation à la 24è édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), prévue du 08 au 18 février prochain à Casablanca.
Une commission pour promouvoir les arts dramatiques

Tutelle et professionnels main dans la main
Cinéma : Tétouan accueille le 3ème Festival international des écoles

La ville de Tétouan accueillera, du 20 au 24 novembre prochain, la 3ème édition du Festival international des écoles de cinéma (FIDEC), avec au programme une panoplie d’activités riches et variées.
Sbagha Bagha : Une 2e édition plus riche et variée

Les murs blancs de Casablanca vont à nouveau s’orner de couleurs
Le Prix Nobel de littérature 2017 décerné au Britannique Kazuo Ishiguro

Le Prix Nobel de littérature 2017 a été, décerné, jeudi à Stockholm, à l’auteur britannique Kazuo Ishiguro, « qui, dans des romans d’une grande force émotionnelle, a découvert l’abîme sous notre sens illusoire du lien avec le monde », annonce l’Académie suédoise.
Zakaria Ghafouli lance «Matal3ach Matal3ach»

L’artiste marocain Zakaria Ghafouli a publié sa nouvelle chanson «Matal3ach Matal3ach», en collaboration avec l’artiste et écrivain Mohammed Maghribi.
Charaf El Ghernati expose sa «Douce mémoire» à l’Espace Rivages

L’artiste maroco-canadien Charaf El Ghernati exposera du 5 au 31 octobre ses toiles intitulées «Douce mémoire» à l’Espace Rivages.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Dell - Vostro 230
Intel E5400 - Ram 2 Go, HDD 320 Go, Ecran 19", Graveur DVD, Windows 7

Leguide Voyage


El Palatino
Apéro, Party, Cocktails, Paella, Foot, Chupitos, Fiesta, Danse, Service, Happy Hour, 80’s, R&B, Assiette, Latino, Disco, Verre, La Fête, Karaoké, Tapas, DJ, Dessert, House, un digestif et un café !