Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 14 jours

Abdessamad Miftah El Kheir est «Merdi Mimtou» en Ramadan
«Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille…».

L’artiste marocain, Abdessamad Miftah El Kheir, s’affichera en Ramadan dans le court-sitcom intitulé «Merdi Mimtou» (Celui qui a la bénédiction de sa mère) de son réalisateur Hicham El Jebbari. L’annonce a été faite par l’acteur qui se produira aux côtés de Fadila Benmoussa. Une actrice avec laquelle Abdessamad Miftah El Kheir a beaucoup d’affinités. «Certains artistes s’entendent parfaitement. Pour ma part, je communique bien avec Fadila Benmoussa. Et dans cette nouvelle série, les rôles sont basés sur l’intimité», indique-t-il à propos de ses différentes apparitions avec l’actrice. «Cette entente a germé depuis «Dar El Ouarata»», rappelle l’acteur, originaire de Marrakech et installé à Rabat, qui estime que cette cordialité justifie le choix des artistes participant à «Merdi Mimtou» tournée pendant quinze jours dans une maison traditionnelle à Casablanca. Dans cette œuvre composée de 30 épisodes de 7 min, deux personnages principaux se produisent aux côtés de deux invités. Ceux-ci étant Soukaina Darabil et Hassan Foulane. «Chaque épisode a sa propre thématique», détaille Abdessamad Miftah El Kheir en précisant que «Merdi Mimtou» allie la comédie à un sujet à caractère social. «Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille. D’ailleurs, la mère a des craintes qu’elle exprime par des rejets. Chose qui crée un conflit de générations», indique l’acteur à propos des sujets traités dans la série et dont la démarche, outre celle de Fadila Benmoussa, consiste à être naturel.

Mais il n’y a pas que cette série. L’acteur a effectivement pris part à deux téléfilms, l’un étant comique, dont il préfère ne pas parler pour le moment. Quant à la diffusion de ces deux œuvres, elle n’est pas encore connue selon l’artiste. Interrogé sur la tendance du public à s’engouer pour les sujets à caractère social au détriment des sitcoms, l’acteur indique : «Certaines expériences ont réussi au début. En même temps, la comédie n’est pas un art facile. Celui-ci exige des moyens et de la recherche». «Il est préférable de diversifier sans produire constamment des œuvres comiques», enchaîne Abdessamad Miftah El Khair qui estime que les œuvres qui ne sont pas réussies créent un rejet chez le public. «Dans ce cas, l’artiste assume la responsabilité tout comme d’autres intervenants à l’instar de la société de production et le téléspectateur», précise l’artiste qui dit ne pas se limiter aux œuvres comiques. «Je ne suis pas à la recherche du buzz», poursuit l’acteur qui s’affiche également dans l’émission «Lalla Laâroussa» à travers le numéro de «Lemsyeh» outre l’animation des compétitions en dehors du plateau. Et ce n’est pas tout ! Abdessamad Miftah El Kheir met en scène une nouvelle pièce de théâtre comique qu’il lancera, selon ses dires, en 2018.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Diapo : Le nouveau visage artistique de la place Mohammed V à Casablanca

Après de long mois de travaux et d’attentes, la place Mohammed V de Casablanca s’est relookée pour donner un nouveau visage à la célèbre place casablancaise.
Hanane Ibrahimi de retour sur le petit écran: Elle se produit dans deux œuvres télévisées

En cinéma, l’actrice dit ne pas avoir «hélas» de projets pour l’heure. Quand même, elle demeure ouverte à toute proposition.
A la découverte de Safi par Driss Roukhe

Dans la nouvelle série ramadanesque «Khawa» Driss Roukhe plongera les téléspectateurs dans la culture de la ville de Safi et son patrimoine.
3ème Oasis Festival à Marrakech: De la musique électro, des sons et des shows

L’un des moments phares de cette troisième édition sera le show de Solomun qui assure un pré-openning au festival le 14 septembre à The Source Marrakech.
Mawazine: Une clôture mémorable avec Rod Stewart, Alpha Blondy et Georges Wassouf

Alpha Blondy a enchaîné des classiques de reggae tels «Mediocratie», «Crimes spirituels», «Sweet Fanta Dialo», avant de prendre le temps de plaider pour la paix en Afrique et partout dans le monde avec «Peace in Liberia».
Najwa Karam : «Je dévoile mes dernières nouveautés à Mawazine»

Surnommée «Le soleil de la chanson arabe», Najwa Karam est une des artistes les plus populaires du Moyen-Orient. Elle s’est adressée à la presse hier, avant son concert prévu sur la scène orientale de Nahda, dans le cadre de la 16ème édition de Mawazine Rythmes du Monde.
Diapo : La charismatique Lauryn Hill subjugue la scène OLM-Souissi

L’indétrônable reine du hip-hop Lauryn Hill a livré, lundi soir sur la scène OLM-Souissi, un spectacle étourdissant qui a totalement captivé ses fans venus acclamer en masse la chanteuse à l’occasion de sa participation à la 16ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.
En images : Le « Maqâm Roads » règne en maître à Chellah

Le trio d’artistes composé du chanteur turc, Aburrahman Tarikci, du violoniste tunisien, Zied Zouari, et du batteur arménien Julien Tekeyan s’est produit, lundi à la scène du site historique du Chellah, en un concert inédit transportant son public dans les divers univers musicaux du Maqâm.
Mawazine 2017: Booba fait le show à Rabat

Le célèbre rappeur français Booba a gratifié le public présent en nombre, mardi soir à la scène OLM-Souissi, d’un show explosif à l’occasion de la 16ème édition du festival Mawazine Rythmes du monde (12-20 mai).
«Face à Picasso», une exposition émouvante autour de Picasso: Elle réunit plus de 100 chefs-d’œuvre

Le public découvrira les œuvres réalisées durant les années de jeunesse de l’artiste jusqu’à ses derniers portraits. Le parcours commence par une véritable iconographie picassienne. De la peinture à la sculpture, en passant par les arts graphiques.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - BUREAU de direction MEGA
Réf.: Q5080N/M/G
Plateau bureau Retour 80 cm MEGA
Dim.: 80x80x72,5 cm 1.100 Dh
Réf.: Q5100N/M
Plateau bureau Retour 100 cm MEGA
Dim.: 100x50x68 cm 1.000 Dh
Réf.: Q5120N
Plateau bureau 120 cm MEGA
Dim.: 120x80x68 cm 1.350 Dh
Réf.: Q5140N/M/G
Plateau bureau 140 cm MEGA
Dim.: 140x80x72,5 cm 1.450 Dh
BUREAU de direction MEGA
Revêtement Mélamine. Disp. en 3 Couleurs Noyer, Acajou ou Gris
Réf.: Q5160N/M/G
Plateau bureau 160 cm MEGA
Dim.: 160x80x72,5 cm 1.550 Dh
Réf.: Q5180N/M/G
Plateau bureau 180 cm MEGA
Dim.: 180x80x72,5 cm 1.650 Dh
Réf.: Q5090N/M/G
Coin 90° mega
Dim.: 80x80 cm 650 Dh
Réf.: Q5036N/G
Conférence Jonction + pied 1250 Dh

Leguide Voyage


Riad Safir
La maison d'hôtes Riad Safir à Meknès, tenue par Philippe et Chantal est ouverte depuis Juillet 2007.