Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 9 mois

Abdessamad Miftah El Kheir est «Merdi Mimtou» en Ramadan
«Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille…».

L’artiste marocain, Abdessamad Miftah El Kheir, s’affichera en Ramadan dans le court-sitcom intitulé «Merdi Mimtou» (Celui qui a la bénédiction de sa mère) de son réalisateur Hicham El Jebbari. L’annonce a été faite par l’acteur qui se produira aux côtés de Fadila Benmoussa. Une actrice avec laquelle Abdessamad Miftah El Kheir a beaucoup d’affinités. «Certains artistes s’entendent parfaitement. Pour ma part, je communique bien avec Fadila Benmoussa. Et dans cette nouvelle série, les rôles sont basés sur l’intimité», indique-t-il à propos de ses différentes apparitions avec l’actrice. «Cette entente a germé depuis «Dar El Ouarata»», rappelle l’acteur, originaire de Marrakech et installé à Rabat, qui estime que cette cordialité justifie le choix des artistes participant à «Merdi Mimtou» tournée pendant quinze jours dans une maison traditionnelle à Casablanca. Dans cette œuvre composée de 30 épisodes de 7 min, deux personnages principaux se produisent aux côtés de deux invités. Ceux-ci étant Soukaina Darabil et Hassan Foulane. «Chaque épisode a sa propre thématique», détaille Abdessamad Miftah El Kheir en précisant que «Merdi Mimtou» allie la comédie à un sujet à caractère social. «Nous avons essayé d’écarter les clichés autour des rapports entre mère et fils pour montrer que cette relation n’est pas toujours un fleuve tranquille. D’ailleurs, la mère a des craintes qu’elle exprime par des rejets. Chose qui crée un conflit de générations», indique l’acteur à propos des sujets traités dans la série et dont la démarche, outre celle de Fadila Benmoussa, consiste à être naturel.

Mais il n’y a pas que cette série. L’acteur a effectivement pris part à deux téléfilms, l’un étant comique, dont il préfère ne pas parler pour le moment. Quant à la diffusion de ces deux œuvres, elle n’est pas encore connue selon l’artiste. Interrogé sur la tendance du public à s’engouer pour les sujets à caractère social au détriment des sitcoms, l’acteur indique : «Certaines expériences ont réussi au début. En même temps, la comédie n’est pas un art facile. Celui-ci exige des moyens et de la recherche». «Il est préférable de diversifier sans produire constamment des œuvres comiques», enchaîne Abdessamad Miftah El Khair qui estime que les œuvres qui ne sont pas réussies créent un rejet chez le public. «Dans ce cas, l’artiste assume la responsabilité tout comme d’autres intervenants à l’instar de la société de production et le téléspectateur», précise l’artiste qui dit ne pas se limiter aux œuvres comiques. «Je ne suis pas à la recherche du buzz», poursuit l’acteur qui s’affiche également dans l’émission «Lalla Laâroussa» à travers le numéro de «Lemsyeh» outre l’animation des compétitions en dehors du plateau. Et ce n’est pas tout ! Abdessamad Miftah El Kheir met en scène une nouvelle pièce de théâtre comique qu’il lancera, selon ses dires, en 2018.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

«Traversée» : Dix artistes questionnent l’état du monde depuis le Maroc

Pour établir un dialogue avec la foire d’art contemporain 1:54 de Marrakech
Nouvelle publication : Un roman écrit son propre testament par la plume d’Abdellah Baida

Le livre sent la fin approcher. C’est pourquoi il prend la décision d’écrire son «testament» pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l’extinction de son espèce.
Coup d’envoi du 2ème Festival culturel de la région de Casablanca-Settat

Le coup d’envoi de la 2ème édition du Festival culturel de la région de Casablanca-Settat a été donné, mardi soir, dans la métropole, au cours d’une cérémonie solennelle traduisant la diversité culturelle et religieuse du Royaume.
Noureddine Saïl partage sa passion pour le cinéma, «une université formatrice»

Noureddine Saïl, mémoire vivante du cinéma marocain, a partagé avec les cinéphiles et les étudiants d’Agadir, en l’espace d’un week-end, sa grande passion pour le 7 ème art qu’il considère comme «une université formatrice».
«Apatride» de Narjiss Nejjar projeté à la 68e Berlinale

La réalisatrice de «L'amante du Rif» et «Les yeux secs», Narjiss Nejjar, a marqué en lettres d'or sa participation à la 68e édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale) à travers la projection de son film «Apatride» qui s'attaque à un pan sensible de l'histoire marocaine, à savoir l'expulsion de 45.000 Marocains d'Algérie en décembre 1975.
Leïla Slimani : L’écriture, un exercice d’émancipation qui transgresse les frontières

La littérature offre l’opportunité d'évoquer toutes les thématiques sans avoir peur des tabous
Tanger « Théâtre Ecol’eau » : sensibiliser les écoliers à la préservation de l’eau

Amendis Tanger a lancé, mercredi dernier, en deuxième étape après M’diq-F’nideq, le programme « Théâtre Ecol’eau » destiné à sensibiliser les enfants à la préservation de l'eau.
SIEL 2018: La grand-messe du livre à Casablanca

Le salon a toujours réservé un accueil particulier aux enfants et au jeune public. Pas moins de 47 activités leur sont dédiées entre ateliers artistiques et scientifiques, lectures et récitals de contes. Ici, l’acteur et humoriste Hassan El Jem partageant son expérience avec des jeunes écoliers (Ph. Abo)
L’Unesco fête la langue arabe

Le monde célèbre ce lundi 18 décembre la journée internationale de la langue arabe sous le signe de l’évolution technologique et des défis à relever.
Le cinéma fait sa fête à Marrakech

La Fête du cinéma, un événement dédié à mettre en avant la création cinématographique nationale et à apprécier une série de films inédits, aura lieu du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech, à l’initiative conjointe de l’Ecole supérieure des arts visuels et de l’Institut français de la cité ocre.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Canon - LEGRIA FS306
* Description du produit: Canon - FS306
* Type de produit: Caméscope à mémoire Flash
* Écran LCD: 2,7 pouces
* Résolution: 123.000 pixels
* Capteur d'image: CCD type 1/6 entrelacé
* Format: 16/9
* Zoom optique: 37x
* Audio: Dolby Digital 2 cx (AC-3 2 cx)
* Balance du blanc: Oui
* Sensibilité: Oui
* Carte Mémoire: SD / SDHC
* Alimentation: Batterie Lithium-Ion BP-808
* Dimensions(LxHxP): 55 x 59 x 121 mm
* Poids: 225 g
* Accessoires standard: Batterie Li-Ion
* Couleur: Bleu

Leguide Voyage


Riad Al Pacha
Le Riad Al Pacha, adossée au Borj Nord (ex - fort avancé de la ville) Bab Zliten, qui donne accès au Riad Pacha, est l'une des entrées principales de la médina. Elle plonge instantanément dans les ruelles sinueuses de la cité séculaire...