Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

SIAM 2017 : Plus de 1.200 exposants attendus
Cette année le digital sera au cœur de l’organisation du SIAM avec l’installation d’un réseau et de bornes interactives pour un accès plus facile à l’information pour les
visiteurs.

C’est parti pour la 12ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM). Placée sous le thème «Agrobusiness et chaînes de valeur agricoles durables», le Salon qui se tient dans la ville impériale de Meknès durant six jours, est un point de rencontre entre les différents acteurs opérant dans les secteurs agricoles. Ce rendez-vous incontournable a été inauguré hier, mardi 18 avril, par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, accompagné par Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l’Union Africaine. L’importante délégation guinéenne a pu découvrir les différents stands du Salon international de l’agriculture ainsi que les produits exposés par les coopératives. Il faut dire que cette année, 1.230 exposants ont fait le déplacement dont 910 nationaux et 320 internationaux. Les organisateurs ont également annoncé la présence de 66 pays dans les différents rayons du SIAM.

Venant d’Europe, d’Afrique, d’Amérique, d’Asie ou encore d’Océanie, le SIAM attire chaque année de plus en plus d’exposants. Un point de rencontre qui va accueillir 1 million de visiteurs cette année, selon les chiffres avancés par les organisateurs du Salon international de l’agriculture au Maroc. Plus encore, l’évènement réunira 372 coopératives et associations qui auront l’occasion d’exposer leurs produits du terroir et de mettre en valeur la richesse de leur savoir-faire. Il est à noter que le Salon est étendu sur une superficie de 172.000 mètres carrés de surface globale et 90.000 mètres carrés couverte d’exposition. Comme à son habitude le SIAM est organisé en deux zones pour ainsi mieux agencer les différents pôles. La zone la plus prisée est la zone A qui regroupe le pôle consacré aux 12 régions du Maroc, le pôle sponsors et institutionnels dédié aux institutions publiques et privées, le pôle international des entreprises étrangères et le pôle produits qui rassemble toutes les PME et grandes entreprises agricoles ou agroalimentaires ainsi que les ONG. Ladite zone dispose également d’un pôle agro-fourniture réservé aux secteurs liés aux intrants et petits équipements en production végétale, un pôle produit du terroir ainsi qu’un pôle élevage. Cette zone a réservé un large espace en plein air scindé eu deux pôles, à savoir le pôle Machinisme dédiée au gros matériel agricole et aux équipements de l’exploitation agricole ainsi qu’un pôle Nature et vie qui rassemble des espaces verts et des activités environnementales. Le SIAM est à la fois une plate-forme professionnelle et un évènement festif et populaire. Pour les professionnels, le Salon est une vitrine sectorielle qui offre une visibilité institutionnelle, du networking, des partenariats, la commercialisation et la possibilité de débattre autour du secteur agricole. Cette année le digital sera au cœur de l’organisation du SIAM avec l’installation d’un réseau et de bornes interactives pour un accès plus facile à l’information pour les visiteurs.

Agrobusiness et chaînes de valeur durables au test

Cette édition vise à répondre aux exigences imposées par l’économie, la sécurité alimentaire et la durabilité des systèmes agricoles. Dans ce sens l’intégration dans l’agrobusiness est tributaire de la solidarité entre les producteurs, les transformateurs, les spécialistes en commercialisation, les entreprises de services alimentaires, les détaillants, les logisticiens, pour à la fois protéger les petits producteurs et préserver la qualité des terres agricoles. Dans cette perspective, le défi de l’agriculture marocaine de demain est de bâtir des systèmes capables de répondre aux attentes des marchés nationaux et internationaux.

L’Italie à l’honneur

Troisième pays agricole de l’Union européenne, l’Italie coopère avec le Maroc dans le domaine agricole depuis les années 60 selon les organisateurs du SIAM. Cette coopération se concrétise à travers plusieurs volets, notamment le mémorandum qui a été ratifié dans ce sens entre l’Agence italienne pour le commerce extérieur (ICE) et l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Le pays figure comme un modèle en matière de développement durable. Ainsi, plus d’une coopérative sur trois en Europe est italienne.

Le Made in Germany en force au SIAM 2017

Pour la 10ème fois, le Made in Germany est présent en force lors du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), sous la tutelle du ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture. Sur ses pavillons au pôle international et au pôle machinisme, l’Allemagne expose ses compétences en termes de matériel, d’intrants et de génétique et renforce ses contacts avec ses partenaires marocains. Convaincus du rôle du Maroc en tant que plate-forme vers l’Afrique, les exposants allemands profitent également du salon pour approcher les représentants africains et élargir leurs rayons d’action. «Nos opérateurs voient le Maroc non seulement comme marché, mais aussi comme partenaire pour ouvrir les portes vers l’Afrique», affirme Hendrik Acker, conseiller agricole auprès de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne. «Pour cette participation, nous avons mis en place un programme de rencontres ciblées entre nos experts agricoles et les délégations venant du continent», a fait savoir M. Acker. Le pavillon allemand a accueilli les représentants de douze pays africains, s’échangeant avec les sociétés allemandes sur des défis spécifiques.

Bien au-delà de sa présence fidèle au SIAM, l’Allemagne accompagne les opérateurs marocains tout au long de l’année.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Industrie agroalimentaire : La Fenagri s’intéresse à la technologie suisse.

Viandes, fruits, légumes, sucre… Dans toutes les filières confondues, la digitalisation et la robotisation dans le secteur de l’agroalimentaire commencent à prendre petit à petit leur chemin. En témoigne l’intérêt grandissant des professionnels de l’industrie agroalimentaire pour ces technologies innovatrices
Quel modèle économique pour le Maroc ? Les recommandations de la Banque mondiale

Dans un nouveau rapport, la Banque mondiale recommande au Maroc de s’orienter vers un modèle économique basé dans une plus large mesure sur les exportations, et dans lequel le secteur privé jouera un rôle plus important en tant que promoteur de la croissance et de l’emploi. Le modèle actuel fondé sur la demande intérieure, en particulier l’investissement public, montre des signes de faiblesse.
CGEM: découvrez les candidatures validées par le conseil d'administration.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a tenu le 16 avril 2018 son Conseil d’Administration à Casablanca et statueé entre autres, sur les candidatures aux Postes de Président et Vice-Président Général de la CGEM
Le Dirham est quasi stable depuis l’entame du processus de flexibilisation des changes .

Depuis le 15 Janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances. Une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change, selon BMCE Capital research.
Boissons alcoolisées : le marché légal poursuit son redressement.

Les recettes de la TIC des boissons alcoolisées ont augmenté de 10,7% en 2017, à 1,4 milliard de DH par rapport à 2016, alors que les importations ont augmenté de 22%, à 628,8 millions. Selon la profession, l’embellie s’explique par le recul de l’informel et non pas par l’augmentation de la consommation. La consommation par habitant est plus élevée en Tunisie et en Algérie.
La promotion du transport aérien au centre d’entretiens entre M. Sajid et son homologue sénégalaise

La promotion du transport aérien et les perspectives de la coopération bilatérale ont été, mardi à Casablanca, au centre d’entretiens entre Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, et Maimouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, actuellement en visite de travail au Maroc.
Financement agricole ABI filiale de BCP s’appuiera sur l’expertise de la SFI.

Pour répondre aux besoins des agriculteurs ciblés, ABI filiale de la BCP et la SFI vont s’unir pour financier les petits exploitants agricoles en Afrique de l’Ouest.
Le Maroc primé par les Nations Unies.

L’initiative «SDG Youth Morocco» a été primée mercredi 21 mars dans la catégorie des initiatives mobilisatrices dans le cadre des «Objectifs de développement durable», lors de la cérémonie de remise des prix «United Nations SDG Action Awards».
BTP : La guerre des salons reprend.

Notre secteur a ses propres salons qui sont une véritable vitrine des acteurs marocains du secteur. En tant que professionnels nous nous battons chaque jour pour le développement de l’économie nationale et nous nous alignons parfaitement au plan d’émergence industrielle».
Jerada: 900 millions de dirhams mobilisés pour accélérer l'essor de la région.

Une région puissante économiquement d'ici 2020. C'est l'ambition du plan de développement envisagé pour favoriser l'essor de Jerada.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


SONY - DCS-W55
Appareil photo numérique
Capteur numerique - 7.2 méga Pixel
Zoom optique / numérique - 3x / 14x
Mémoire fournie - oui

Leguide Voyage


Riad souss
Si vous êtes à Casablanca pour des affaires ou des loisirs, le Riad Souss hôtel sera votre destination idéale. Entouré par un jardin fleurissant superbe, cet hôtel luxueux regarde dehors sur l'Océan...