Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 2 mois

Nouvelle pièce de théâtre: «La part» des femmes en héritage squatte les planches
L’Association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle se prépare à lancer sa nouvelle pièce de théâtre intitulée «La part». Une œuvre qui rentre dans le cadre d’un projet artistique initié par la branche marocaine de la fondation allemande Friedrich Ebert.

Ce projet étant marqué par l’organisation d’une caravane de sensibilisation aux droits de la femme en héritage. «L’idée de la nouvelle pièce de théâtre se veut de créer un débat autour des droits de la femme en héritage d’une manière artistique», précise Said Ait Baja, acteur dans la pièce et président de la troupe également composée de Fadila Benmoussa, Benaïssa El Jirari et Farid Regragui. La mise en scène étant réalisée par Massoud Bouhcine sur une scénographie de Rachid El Khattabi. «Notre objectif étant d’aborder la problématique concernant la relation de la femme à l’héritage en différents aspects. Par contre, nous ne prétendons pas avoir de solutions préconçues», estime le président de la troupe à propos de la pièce de théâtre écrite par Issam El Youssefi. «Le débat portera sur certaines coutumes sociales héritées privant la femme de ses droits y compris ceux prévus par la Charia sans aborder des règles de celle-ci», précise Saïd Ait Baja, également président de l’association Issil, en s’exprimant sur la nature du partenariat avec la fondation Friedrich Ebert. «L’idée émane de notre association. Quant à son traitement, il est fait en termes de droits puisqu’il s’agit d’une préoccupation commune avec la fondation qui n’intervient nullement dans les idées débattues. Sa contribution se limite au financement du projet artistique», poursuit le président dont les propos autour du droit sont réitérés par le metteur en scène. «La pièce de théâtre allie le «drama» à la comédie, ainsi que le sérieux et le rire. «La part», qui relève également du théâtre populaire, présente la problématique dans un cadre simple», explique Massoud Bouhcine à propos de la pièce qui revêt, selon Issam El Youssefi, deux caractères. «Le sujet a une dimension de sensibilisation et une autre esthétique à la fois», indique l’auteur de «La part» qui se veut, selon lui, de poser des questions inhérentes à la mouvance intellectuelle régnant dans la société marocaine.

Ceci étant, cette initiative artistique exclusive sillonnera 5 régions du Royaume. Elle fera ainsi escale, lors de cette tournée, dans 6 villes, à savoir Rabat et Marrakech en passant par Casablanca, Meknès, Tétouan et Tanger.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Casablanca: Le quotidien vécu selon le pinceau de l’autodidacte Ryad Mouline

L’artiste-peintre Ryad Mouline qui expose ses œuvres jusqu’au 14 août à la Villa des arts de Casablanca, reflète son vécu sur ses toiles dont le vernissage s’est tenu le 20 juin. «Grâce à la peinture, l’art aujourd’hui fait partie intégrante de son quotidien. C’est le plus qui complète sa vie», estiment les initiateurs.
Agadir : Riche programmation pour la 14ème édition du festival Timitar

La ville d’Agadir est au rendez-vous du 5 au 8 juillet prochain avec la 14ème édition de son festival « Timitar, signes et culture » avec pour leitmotiv: les musiques amazighes accueillent les musiques du monde.
Elle vient de lancer la web série «Sa3a»: Inwi contribue à la production audiovisuelle nationale

Les internautes auraient indéniablement croisé sur la Toile des épisodes de la série «Sa3a» lors de ce mois de Ramadan. Une œuvre qui, selon l’opérateur Inwi, «transporte les téléspectateurs dans un univers fascinant, avec des personnages et des événements intrigants».
Spectacle «L’Artiste» au Mégarama de Casablanca

Après le succe`s fulgurant de «Chtatata», Eko revient avec son nouveau spectacle «L’Artiste» prévu le 8 juin au Mégarama de Casablanca.
6ème Festival international de cinéma et de mémoire commune: Quand Bollywood s’invite à Nador

La ville de Nador s’apprête à accueillir du 3 au 8 juillet la 6ème édition du Festival international de cinéma et mémoire commune. Initié par le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix en partenariat avec plusieurs acteurs institutionnels, cette année le festival a choisi de rendre hommage au cinéma indien.
Un 1er symposium dédié à l’instrument: Pour un cadre juridique régissant l’apprentissage du qanun

Le symposium rassemblera une quarantaine d’interprètes qui présenteront des partitions en qanun et sera ponctué de connaissances relatives à cet instrument au Maroc et dans les pays arabes
Une bibliothèque au nom de Leila Mezian voit le jour

Elle a co-présidé le deuxième Forum euro-amazigh de la recherche
Mawazine 2017 : Un million de festivaliers

Vitrine de la musique mondiale et de la scène marocaine, Mawazine est le symbole de la relation historique que le festival entretient avec les villes de Rabat et Salé.
«Sa3a», une nouvelle série web signée Anouar Mouatassim

Prévue à partir du 29 mai sur la deuxième chaîne 2M et sur le Web
Diapo : Le nouveau visage artistique de la place Mohammed V à Casablanca

Après de long mois de travaux et d’attentes, la place Mohammed V de Casablanca s’est relookée pour donner un nouveau visage à la célèbre place casablancaise.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


HP - 550
L'ordinateur portable HP 550 fournit une solution informatique à moindre coût sans compromettre votre mobilité.

Leguide Voyage


Riad Kalaa
La Kalaa est la kasbah Almoravide construite par l’Emir Ben Tachfine sur les bords du fleuve Bouregreg . Elle fut édifiée en 1140 pour se protéger de ses ennemis et ses rivaux. Les vestiges de cette kasbah (près des Oudayas ) ont été dégagés récemment par des fouilles archéologiques.