Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Comptes nationaux: Net ralentissement de la croissance économique au 4ème trimestre 2016
La croissance économique nationale a connu un net ralentissement au 4ème trimestre 2016 avec une forte baisse de l’activité agricole et un accroissement modéré des activités non agricoles.

Selon la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation économique nationale, la croissance économique se situe à 0,9% au 4ème trimestre 2016 contre 5,1% au 4ème trimestre 2015. La valeur ajoutée du secteur primaire en volume, corrigée des variations saisonnières, a baissé de 11,2% durant la même période en 2016. Cette évolution serait due aussi bien à la baisse de 11,8% de l’activité de l’agriculture qu’à celle de 5,6% de la pêche. De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire a connu un ralentissement de son rythme de croissance qui, de 4,3% le même trimestre de l’année précédente, est passée à 2,6%. En revanche, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a affiché une augmentation de 2,4% au lieu de 2,1% le même trimestre de l’année 2015, marquée par une amélioration des activités des hôtels et restaurants (+9,6%) ainsi que des services financiers et assurances (+1,9%). Au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu ainsi une hausse de 2,3% au lieu de 3% le quatrième trimestre de l’année 2015. Dans ces conditions, avec le net ralentissement de l’accroissement des impôts sur les produits nets des subventions à 4,2% au lieu de 16%, le Produit intérieur brut (PIB) en volume s’est accru de 0,9% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 5,1% une année auparavant.

La demande intérieure a progressé de 2,8%

Dans sa note, le HCP signale que la demande intérieure a progressé de 2,8% au 4ème trimestre 2016 au lieu de 1,5% la même période de l’année 2015, ce qui a permis à la croissance économique de gagner 3 points contre 1,7 point. Les dépenses de consommation finale des ménages ont ainsi connu une hausse de 3,1% au lieu de 2,9%, contribuant pour 1,8 point à la croissance au lieu de 1,7 point. Il en va de même pour la consommation finale des administrations publiques qui a affiché une augmentation de 1,1% au lieu de 0,6%, avec une contribution à la croissance de 0,2 point au lieu de 0,1 point. De son côté, l’investissement brut a enregistré une augmentation de 3,3% au lieu d’une baisse de 0,7%, avec une contribution à la croissance de 1 point au lieu d’une contribution négative de 0,2 point, durant le même trimestre de l’année précédente.

Pour leur part, les exportations de biens et services ont affiché une hausse de 8% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 6,8% l’année précédente. Les importations ont connu un accroissement de 11,8% au lieu d’une baisse de 2,4%. Les échanges extérieurs de biens et services ont dégagé ainsi une contribution négative à la croissance, se situant à 2,1 points au lieu d’une contribution positive de 3,4 points le même trimestre de l’année précédente.

Hausse du besoin de financement de l’économie nationale

Le revenu national brut disponible a progressé de 2,5% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 5,8% une année auparavant. L’accroissement de la consommation finale nationale en valeur étant de 4% au lieu de 2,8%, l’épargne nationale s’est située, en conséquence, à 27,3% du PIB au lieu de 28,5% durant le quatrième trimestre 2015.

Compte tenu du net accroissement de l’investissement brut à 33,3% du PIB au lieu de 30,4%, le besoin de financement de l’économie nationale a été en augmentation, se situant à 6% du PIB durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 1,9% une année passée.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Halal : l’offre marocaine promue à Barcelone.

L’Association marocaine des exportateurs a conduit une délégation d’une vingtaine d’entreprises marocaines à l’Expo Halal Alimentaria. Le salon réunit en moyenne pas moins de 3 900 exposants de 65 pays différents.
Industrie agroalimentaire : La Fenagri s’intéresse à la technologie suisse.

Viandes, fruits, légumes, sucre… Dans toutes les filières confondues, la digitalisation et la robotisation dans le secteur de l’agroalimentaire commencent à prendre petit à petit leur chemin. En témoigne l’intérêt grandissant des professionnels de l’industrie agroalimentaire pour ces technologies innovatrices
Quel modèle économique pour le Maroc ? Les recommandations de la Banque mondiale

Dans un nouveau rapport, la Banque mondiale recommande au Maroc de s’orienter vers un modèle économique basé dans une plus large mesure sur les exportations, et dans lequel le secteur privé jouera un rôle plus important en tant que promoteur de la croissance et de l’emploi. Le modèle actuel fondé sur la demande intérieure, en particulier l’investissement public, montre des signes de faiblesse.
CGEM: découvrez les candidatures validées par le conseil d'administration.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a tenu le 16 avril 2018 son Conseil d’Administration à Casablanca et statueé entre autres, sur les candidatures aux Postes de Président et Vice-Président Général de la CGEM
Le Dirham est quasi stable depuis l’entame du processus de flexibilisation des changes .

Depuis le 15 Janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances. Une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change, selon BMCE Capital research.
Boissons alcoolisées : le marché légal poursuit son redressement.

Les recettes de la TIC des boissons alcoolisées ont augmenté de 10,7% en 2017, à 1,4 milliard de DH par rapport à 2016, alors que les importations ont augmenté de 22%, à 628,8 millions. Selon la profession, l’embellie s’explique par le recul de l’informel et non pas par l’augmentation de la consommation. La consommation par habitant est plus élevée en Tunisie et en Algérie.
La promotion du transport aérien au centre d’entretiens entre M. Sajid et son homologue sénégalaise

La promotion du transport aérien et les perspectives de la coopération bilatérale ont été, mardi à Casablanca, au centre d’entretiens entre Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, et Maimouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, actuellement en visite de travail au Maroc.
Financement agricole ABI filiale de BCP s’appuiera sur l’expertise de la SFI.

Pour répondre aux besoins des agriculteurs ciblés, ABI filiale de la BCP et la SFI vont s’unir pour financier les petits exploitants agricoles en Afrique de l’Ouest.
Le Maroc primé par les Nations Unies.

L’initiative «SDG Youth Morocco» a été primée mercredi 21 mars dans la catégorie des initiatives mobilisatrices dans le cadre des «Objectifs de développement durable», lors de la cérémonie de remise des prix «United Nations SDG Action Awards».
BTP : La guerre des salons reprend.

Notre secteur a ses propres salons qui sont une véritable vitrine des acteurs marocains du secteur. En tant que professionnels nous nous battons chaque jour pour le développement de l’économie nationale et nous nous alignons parfaitement au plan d’émergence industrielle».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - KANJI/CO
SALON KANJI Salon de coin + ottoman+ 2 stools en cuir
Couleur : Beige

Leguide Voyage


L'Adresse
LAdresse, le dernier lieu tendance et branché de Tanger, vous fera découvrir sa cuisine inventive et raffinée, à la pointe de la qualité.

L’accueil est à la hauteur de vos attentes. Ambiance tamisée, design travaillé tout en nuances de modernité et de tradition, vous mettrons l’eau à la bouche. Vous embarquerez pour une soirée où vos papilles seront à l’honneur.
Vous apprécierez également les soirées à thèmes qui sont proposées soit au restaurant soit au lounge.