Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 10 mois

Comptes nationaux: Net ralentissement de la croissance économique au 4ème trimestre 2016
La croissance économique nationale a connu un net ralentissement au 4ème trimestre 2016 avec une forte baisse de l’activité agricole et un accroissement modéré des activités non agricoles.

Selon la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation économique nationale, la croissance économique se situe à 0,9% au 4ème trimestre 2016 contre 5,1% au 4ème trimestre 2015. La valeur ajoutée du secteur primaire en volume, corrigée des variations saisonnières, a baissé de 11,2% durant la même période en 2016. Cette évolution serait due aussi bien à la baisse de 11,8% de l’activité de l’agriculture qu’à celle de 5,6% de la pêche. De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire a connu un ralentissement de son rythme de croissance qui, de 4,3% le même trimestre de l’année précédente, est passée à 2,6%. En revanche, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a affiché une augmentation de 2,4% au lieu de 2,1% le même trimestre de l’année 2015, marquée par une amélioration des activités des hôtels et restaurants (+9,6%) ainsi que des services financiers et assurances (+1,9%). Au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu ainsi une hausse de 2,3% au lieu de 3% le quatrième trimestre de l’année 2015. Dans ces conditions, avec le net ralentissement de l’accroissement des impôts sur les produits nets des subventions à 4,2% au lieu de 16%, le Produit intérieur brut (PIB) en volume s’est accru de 0,9% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 5,1% une année auparavant.

La demande intérieure a progressé de 2,8%

Dans sa note, le HCP signale que la demande intérieure a progressé de 2,8% au 4ème trimestre 2016 au lieu de 1,5% la même période de l’année 2015, ce qui a permis à la croissance économique de gagner 3 points contre 1,7 point. Les dépenses de consommation finale des ménages ont ainsi connu une hausse de 3,1% au lieu de 2,9%, contribuant pour 1,8 point à la croissance au lieu de 1,7 point. Il en va de même pour la consommation finale des administrations publiques qui a affiché une augmentation de 1,1% au lieu de 0,6%, avec une contribution à la croissance de 0,2 point au lieu de 0,1 point. De son côté, l’investissement brut a enregistré une augmentation de 3,3% au lieu d’une baisse de 0,7%, avec une contribution à la croissance de 1 point au lieu d’une contribution négative de 0,2 point, durant le même trimestre de l’année précédente.

Pour leur part, les exportations de biens et services ont affiché une hausse de 8% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 6,8% l’année précédente. Les importations ont connu un accroissement de 11,8% au lieu d’une baisse de 2,4%. Les échanges extérieurs de biens et services ont dégagé ainsi une contribution négative à la croissance, se situant à 2,1 points au lieu d’une contribution positive de 3,4 points le même trimestre de l’année précédente.

Hausse du besoin de financement de l’économie nationale

Le revenu national brut disponible a progressé de 2,5% durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 5,8% une année auparavant. L’accroissement de la consommation finale nationale en valeur étant de 4% au lieu de 2,8%, l’épargne nationale s’est située, en conséquence, à 27,3% du PIB au lieu de 28,5% durant le quatrième trimestre 2015.

Compte tenu du net accroissement de l’investissement brut à 33,3% du PIB au lieu de 30,4%, le besoin de financement de l’économie nationale a été en augmentation, se situant à 6% du PIB durant le quatrième trimestre 2016 au lieu de 1,9% une année passée.



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Tourisme : l’hébergement informel fait toujours de la résistance.

L’opération nationale de régularisation n’a pas donné les résultats escomptés, mais quelques villes touristiques poursuivent le travail. A Marrakech, près de 280 maisons d’hôtes sont sorties de l’informel depuis 2015. Les résultats sont faibles à Rabat et Fès. Des pourparlers sont en cours entre l’Exécutif et Airbnb pour régler le problème du parc locatif des particuliers.
Les hommes d’affaires marocains et qataris examinent des propositions de projets de partenariat

L'échange de points de vue sur des propositions de projets de partenariat pour le renforcement des investissements a été au centre d’une séance de travail tenue, mercredi à Doha, entre une délégation marocaine de 27 hommes d’affaires et les responsables de l’Autorité qatarie de l’investissement, Fond souverain qatari dédié à la promotion des investissements aux niveaux local et international.
Quand le tramway enfonce les prix de l’immobilier résidentiel !

La demande de biens situés en face des lignes de tramway en net recul à Casablanca et Rabat. Les acheteurs fuient les nuisances sonores et la rareté des places de stationnement. Promoteurs et propriétaires d’appartements se trouvent obligés de revoir leurs prix à la baisse.
Le Maroc va négocier un nouvel accord de pêche avec l’UE

Le Conseil de l’UE donne mandat à la Commission européenne
57% des retraités du secteur privé perçoivent moins de 1 500 DH !

La pension minimale dans le secteur public est à 1 500 DH depuis janvier 2018. A la CNSS, 26% des retraités perçoivent une pension inférieure à 1 000 DH. Ailleurs, c’est l’Etat qui prend en charge le minimum vieillesse.
Guelmim-Oued Noun : 994 millions DH d’investissement injectés en 2017

Le nombre d’entreprises créées a bondi de 60% par rapport à l’année 2016
Cosmétiques : les opérateurs créent une association pour organiser le secteur.

Les sept membres fondateurs contrôlent environ 80% du marché. Ils ont un double objectif : structurer et développer leur activité et garantir la sécurité des consommateurs.
Les organisations du transport et de la logistique en conclave à Marrakech

C’est à Marrakech que se tiendra le premier Congrès africain des organisations du transport et de la logistique.
Pêche maritime et aquaculture : Ferme volonté de renforcer la coopération maroco-nippone

Le renforcement de la coopération maroco-nippone dans les domaines de la pêche maritime et de l’aquaculture était au centre de la visite de travail, du 6 au 8 février au Japon, de la secrétaire d’Etat chargée de la pêche maritime, Mbarka Bouaida.
Iresen et Tesla Energy Institute scellent un partenariat

L’institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) et Tesla Energy institute scellent partenariat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


MOULINEX - GM 5100 EO
Centrale Vapeur Chrono
Pression vapeur 3,5 bars
Débit vapeur 75 g/min
Autonomie 90 minutes
Réservoir amovible non
Puissance totale 2200 Watts

Leguide Voyage


Atlantic Palace Agadir
Atlantic Palace Agadir, c’est une médina de style sud Marocain que l’architecte a su reconstituer, privilégiant avant tout la convivialité du voisinage.Un ensemble de maisons, dont le dessin relève d’un cubisme de hasard, sont reliées entre elles par de multiples patios dans l’esprit des Riads Marocains.