Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Taqa Morocco : La «superforme» en 2016
L’amélioration du résultat net part du groupe résulte de la performance opérationnelle des unités, de la poursuite de la politique de maîtrise des coûts ainsi que de l’amélioration du résultat financier.

Un taux de disponibilité globalement bon, une production nette d’énergie en amélioration et une solide assise financière. C’est ce dont se félicite Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du directoire de Taqa Morocco, en marge de la présentation des résultats financiers du groupe, vendredi 24 mars 2017, à Casablanca.

L’entreprise introduite en Bourse fin 2013 affiche à fin 2016 des résultats satisfaisants. Taqa Morocco a réalisé, au titre de l’exercice 2016, un résultat net part du groupe en nette progression. Il s’est hissé de 11,4% par rapport aux prévisions du business plan. En le comparant à la valeur réalisée en 2015, le résultat net part du groupe de Taqa Morocco s’est amélioré de 1,3% pour se situer autour de 978 millions de dirhams. Se référant au management de Taqa Morocco, l’amélioration relevée au niveau du résultat net part du groupe résulte de la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités, de la poursuite de la politique rigoureuse de maîtrise des coûts ainsi que de l’amélioration du résultat financier. Cette dernière s’explique par la bonne maîtrise des charges d’intérêt et de l’optimisation des placements des excédents de la trésorerie. Le résultat net consolidé ressort à 1,29 milliard de dirhams en hausse de 10,1% par rapport au business plan qui était estimé à 1,18 milliard de dirhams. En revanche, la baisse de 14% des prix d’achat du charbon au niveau international a eu des répercussions aussi bien sur le chiffre d’affaires de Taqa que sur les achats consommés de charbon «sans pour autant avoir un impact significatif sur le résultat net consolidé», précise le directoire de Taqa. Le chiffre d’affaires consolidés de Taqa Morocco s’est situé à 8,04 milliards de dirhams contre une prévision de 8,79 milliards de dirhams. L’entreprise a par ailleurs continué en 2016 ses efforts de remboursement de l’endettement. Ceci s’est traduit par l’amélioration du ratio de levier financier. «Cet élément de capacité d’endettement que nous avons aujourd’hui de l’ordre de 2,5 milliards de dirhams nous laisse présager une capacité de financement de projets de croissance future», indique pour sa part Omar Alaoui Mhamdi, directeur général adjoint de Taqa Morocco.

Taqa Morocco qui est à sa 4ème année d’introduction en Bourse a établi un bilan pour mesurer ses réalisations par rapport à son introduction en Bourse. Le management déclare à cet effet avoir superformé sur la période allant de 2013 à 2016. «Nous avons atteint ce niveau grâce à l’engagement des ressources humaines, au levier des maîtrises des coûts et à l’amélioration continue de nos processus de production avec notamment la certification de la majorité de nos process et la recherche permanente de la performance opérationnelle», relève-t-on du directeur adjoint de Taqa Morocco. A titre d’exemple, le résultat d’exploitation consolidé s’est amélioré de 10% en 2013, de 23% en 2014, de 19% en 2015 et de 4% en 2016. Il en est de même pour le résultat net part du groupe qui n’a cessé de grimper ces 4 dernières années pour se consolider de 11% à fin 2016. Le taux de marge d’exploitation consolidé a doublé sur la période 2013-2016 passant de 15,6 à 32%. Le taux de marge nette consolidé est également passé de 8,4% en 2013 pour atteindre 16,1% en 2016. En commentant les réalisations financières de Taqa, le management indique par ailleurs que la structure bilancielle de l’entreprise est restée solide et équilibrée . Ainsi l’actif mobilisé ressort à 15,80 milliards DH. Le besoin en fonds de roulement est, pour sa part, maîtrisé à 1,13 milliard DH. Sur le marché boursier, l’action Taqa Morocco a affiché une croissance de 122% sur 33 mois après une période de stagnation ayant duré 6 mois depuis l’introduction en Bourse jusqu’au détachement des dividendes. Le rendement global du titre s’est élevé à 31% contre une performance du Masi de 13%. En perspective, Taqa Morocco élabore une panoplie de projets dont les détails ne seront révélés, selon le Management, qu’après maturité.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Halal : l’offre marocaine promue à Barcelone.

L’Association marocaine des exportateurs a conduit une délégation d’une vingtaine d’entreprises marocaines à l’Expo Halal Alimentaria. Le salon réunit en moyenne pas moins de 3 900 exposants de 65 pays différents.
Industrie agroalimentaire : La Fenagri s’intéresse à la technologie suisse.

Viandes, fruits, légumes, sucre… Dans toutes les filières confondues, la digitalisation et la robotisation dans le secteur de l’agroalimentaire commencent à prendre petit à petit leur chemin. En témoigne l’intérêt grandissant des professionnels de l’industrie agroalimentaire pour ces technologies innovatrices
Quel modèle économique pour le Maroc ? Les recommandations de la Banque mondiale

Dans un nouveau rapport, la Banque mondiale recommande au Maroc de s’orienter vers un modèle économique basé dans une plus large mesure sur les exportations, et dans lequel le secteur privé jouera un rôle plus important en tant que promoteur de la croissance et de l’emploi. Le modèle actuel fondé sur la demande intérieure, en particulier l’investissement public, montre des signes de faiblesse.
CGEM: découvrez les candidatures validées par le conseil d'administration.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a tenu le 16 avril 2018 son Conseil d’Administration à Casablanca et statueé entre autres, sur les candidatures aux Postes de Président et Vice-Président Général de la CGEM
Le Dirham est quasi stable depuis l’entame du processus de flexibilisation des changes .

Depuis le 15 Janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances. Une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change, selon BMCE Capital research.
Boissons alcoolisées : le marché légal poursuit son redressement.

Les recettes de la TIC des boissons alcoolisées ont augmenté de 10,7% en 2017, à 1,4 milliard de DH par rapport à 2016, alors que les importations ont augmenté de 22%, à 628,8 millions. Selon la profession, l’embellie s’explique par le recul de l’informel et non pas par l’augmentation de la consommation. La consommation par habitant est plus élevée en Tunisie et en Algérie.
La promotion du transport aérien au centre d’entretiens entre M. Sajid et son homologue sénégalaise

La promotion du transport aérien et les perspectives de la coopération bilatérale ont été, mardi à Casablanca, au centre d’entretiens entre Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, et Maimouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, actuellement en visite de travail au Maroc.
Financement agricole ABI filiale de BCP s’appuiera sur l’expertise de la SFI.

Pour répondre aux besoins des agriculteurs ciblés, ABI filiale de la BCP et la SFI vont s’unir pour financier les petits exploitants agricoles en Afrique de l’Ouest.
Le Maroc primé par les Nations Unies.

L’initiative «SDG Youth Morocco» a été primée mercredi 21 mars dans la catégorie des initiatives mobilisatrices dans le cadre des «Objectifs de développement durable», lors de la cérémonie de remise des prix «United Nations SDG Action Awards».
BTP : La guerre des salons reprend.

Notre secteur a ses propres salons qui sont une véritable vitrine des acteurs marocains du secteur. En tant que professionnels nous nous battons chaque jour pour le développement de l’économie nationale et nous nous alignons parfaitement au plan d’émergence industrielle».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Samsung - PC mini N150
- Processeur:Intel Atom N450 / 1.66 GHz
- Mémoire cache 512 Ko - L2
- RAM 1 Go (installé) / 2 Go (maximum) - DDR2 SDRAM - 667 MHz - PC2-5300 ( 1 x 1 Go )
- Disque dur 250 Go - Serial ATA-150 - 5400 tours/min
- Affichage 10.1" TFT 1024 x 600 ( WSVGA )
- Audio Carte son
- Réseaux Adaptateur réseau - Ethernet, Fast Ethernet, IEEE 802.11b, IEEE 802.11g, IEEE 802.11n, Bluetooth 3.0
- Batterie Lithium Ion 6 Cell
- Lecteur de carte 4 en 1
- Largeur 26.4 cm
- Profondeur 18.8 cm
- Interfaces:
1 x microphone - entrée - mini-téléphone 3,5 mm
1 x casque - sortie - fiche mini-phone Stéréo 3,5 mm
1 x affichage / vidéo - VGA - HD D-Sub (HD-15) 15 broches
1 x réseau - Ethernet 10Base-T/100Base-TX - RJ-45
3 x Hi-Speed USB - USB à 4 broches, type A
- Système d'exploitation Microsoft Windows 7 Édition Starter
- Poids 1.24 kg
- Périphérique(s) d entrée Clavier, touchpad
- Alimentation CA 120/230 V ( 50/60 Hz )
- Couleur
- Hauteur 3.5 cm
- Controleur graphique Intel GMA 3150 Dynamic Video Memory Technology 4.0
- Caméra de portable Intégré(e) - 0,3 Mégapixel

Leguide Voyage


Atlas Asni
Situé à proximité du centre moderne de la ville, cet établissement 4* convient parfaitement aux séjours de vacances ou aux rencontres de travail grâce à ses nombreuses capacités en salles de conférences.