Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Ces partis qui changent de tête cette année
Si Hamid Chabat est candidat à sa propre succession à la tête du parti de l’Istiqlal, aucun Usfpéiste ne se déclare encore comme challenger de l’actuel premier secrétaire du parti, Driss Lachgar.

Plusieurs partis politiques tiennent au cours de cette année leurs congrès nationaux. Très attendus, ces événements doivent déboucher sur le renouvellement des directions de certains grands partis du pays. Il s’agit notamment du parti de l’Istiqlal (PI), du Parti de la justice et du développement (PJD), de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ainsi que le Parti socialiste unifié (PSU). Les istiqlaliens seront les premiers à ouvrir le bal puisque le congrès national de l’Istiqlal est prévu fin mars prochain. L’USFP organisera de son côté son congrès fin mai. Les autres formations politiques restantes, en l’occurrence le PJD et le PSU, n’ont pas encore fixé une date définitive mais leurs congrès doivent avoir lieu au plus tard l’été prochain. Si les regards sont plutôt détournés actuellement vers la lenteur des négociations pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale, les partis s’activent pour boucler les préparatifs de leurs congrès. Les semaines passées ont ainsi connu l’organisation de conseils nationaux des partis concernés pour former les comités préparatoires des congrès. Ces derniers ne devraient pas aboutir à de grands chamboulements au niveau des directions des partis respectifs. Hamid Chabat est ainsi candidat à sa propre succession à la tête du parti de l’Istiqlal tandis qu’aucun Usfpéiste ne se déclare encore comme challenger de l’actuel premier secrétaire du parti, Driss Lachgar.

Retour de Alioua et El Fassi

Les congrès nationaux de l’Istiqlal et de l’USFP seront probablement marqués par le retour de certaines figures. Khalid Alioua, l’ancien ministre et porte-parole du gouvernement de l’alternance de Me Abderrahmane El Youssoufi devra effectuer son come-back. Sa participation aux préparatifs du dixième congrès du parti de la rose a été très remarquée ces derniers jours. D’autres figures usfpéistes devraient également revenir ou du moins effectuer une apparition lors du prochain congrès comme l’ancien secrétaire d’Etat, Mohamed El Gahs. De son côté, Abdelouahed El Fassi devra également prendre part au prochain congrès de l’Istiqlal. Candidat malheureux lors du dernier congrès, le fils du fondateur du parti de la balance avait claqué la porte avec fracas créant au passage le fameux courant anti-Chabat, «Bila Hawada» (sans répit). Mais le bras de fer entre les deux hommes fait désormais partie du passé puisqu’ils ont scellé leur réconciliation. Même si les deux camps doivent encore s’arranger sur des quotas pour leurs partisans au sein des instances du PI, Abdelouahed El Fassi pourrait bien prendre la présidence du conseil national du parti. Rien n’est encore joué au PJD et au PSU. Abdelilah Benkirane entretient toujours le suspense sur une probable candidature, la troisième d’affilée à la tête du parti de la lampe, quitte à revoir les statuts du PJD qui limitent le nombre de mandats au secrétariat général à deux seulement. Quant au PSU, Nabila Mounib pourrait se présenter de nouveau à la tête de cette formation de gauche. Elle devra probablement faire face à la concurrence d’autre figures au sein du PSU.

PSU : Mounib, Sassi et Tazi candidats potentiels
Si Nabila Mounib garde toute les chances de son côté pour rester à la tête du Parti socialiste unifié (PSU), d’autres figures de ce parti pourraient également se présenter lors du prochain congrès. Il s’agit notamment de Mohamed Sassi, son parcours au sein du PSU fait de lui un sérieux challenger. Aux côtés de Mounib et Sassi, Karim Tazi pourrait jouer le rôle de l’outsider. L’homme d’affaires connu avait créé la surprise il y a quelques mois en annonçant son adhésion officielle au PSU. Le concerné a cependant déclaré qu’il était depuis toujours proche de ce parti de gauche. Sa candidature pour le poste de secrétaire général reste probable même s’il a laissé entendre dans la presse qu’il ne briguerait pas un mandat lors du prochain congrès.

A noter que le PSU est membre de la Fédération de la gauche démocratique (FDG) qui copte deux autres formations politiques, à savoir le Congrès national ittihadi (CNI) et le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS). Lors des dernières élections législatives, la FDG avait obtenu deux sièges.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Réforme des retraites parlementaires : les anciens députés voient rouge.

Baisse de la pension mensuelle, âge du départ à la retraite... Alors qu'un consensus semble avoir été trouvé entre les différents groupes parlementaires sur la réforme des retraites des élus, les ex-députés crient à l'inconstitutionnalité du projet de loi dont la dernière mouture prévoit la rétroactivité des mesures
Lutte contre la spoliation foncière : Le gouvernement muscle le dispositif

Les nouvelles dispositions vont octroyer au procureur du Roi la prérogative d’ordonner des mesures conservatoires visant à protéger le bien immobilier objet de spoliation
Politique Africaine et des pays du G5 Sahel: la « grande convergence » de la vision de SM le Roi saluée à Rabat

Une grande convergence existe entre la vision développée par SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de la politique africaine et celle développée par les pays du G5 sahel, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
Ouverture de cinq nouveaux tribunaux de première instance d’ici fin 2018.

Le ministre de la justice, Mohamed Aujjar, a indiqué, lundi à Rabat, que cinq nouveaux tribunaux de première instance vont commencer à fournir leurs services aux citoyens d’ici fin 2018.
L’ONSSA rassure sur la qualité des produits laitiers commercialisés.

L’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) rassure les consommateurs que le lait et les produits laitiers sont régulièrement contrôlés.
Le Président nigérian visite l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams Morchidines et Morchidate

Le Président de la République Fédérale du Nigeria, SEM. Muhammadu Buhari a visité, dimanche soir, le siège de l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams Morchidines et Morchidate à Rabat.
Une délégation ivoirienne examine à Salé l’état d’avancement du projet de la Baie de Cocody.

Une délégation ivoirienne de haut niveau, en visite officielle au Maroc, a examiné jeudi au siège de l’agence d’aménagement de Bouregreg à Salé, l’état d’avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody à Abidjan.
Lahcen Daoudi demande à être déchargé de sa fonction de ministre.

Réunis en urgence ce mercredi au siège du parti, les membres dirigeants du PJD ont délibéré au sujet de la récente sortie du ministre Lahcen Daoudi. Détails
Lancement aujourd'hui de l'Opération «Marhaba 2018 »

ous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, l’opération d’accueil des Marocains résidant à l’étranger « Marhaba 2018», débute ce mardi 5 juin à zéro heure et se poursuivra jusqu’au samedi 15 Septembre 2018, indique un communiqué de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.
Élaboration d’un Plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine de Casablanca.

Dans le cadre des efforts consentis par les différents acteurs concernés par la valorisation et la préservation du riche patrimoine de la ville de Casablanca, l’Agence Urbaine de Casablanca (AUC) a lancé une étude pour l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine architectural, urbain et paysager du cœur historique de la métropole à savoir l’arrondissement de Sidi Belyout.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


SONY - 40"
40"
Résolution : 1920x1080
Contraste : 16.000:1
2HDMI

Leguide Voyage


Riad Kenza
Vous cherchez une chambre ou un Riad complet rien que pour vous à Fès? C'est possible!
Nous vous invitons à découvrir ce magnifique Riad situé dans la médina de Fès dans le quartier de R'Cif. Le charme oriental, le calme et la convivialité y règnent.